ASTUCE #1 : COMMENT FONCTIONNE UNE AUTOLAVEUSE ?

ASTUCE #1 : COMMENT FONCTIONNE UNE AUTOLAVEUSE ?

#1 Autolaveuse : Suceur, brosses, lamelles : KESAKO ?

 

Les autolaveuses professionnelles permettent de laver, aspirer et sécher simultanément les sols.

Beaucoup d’entre vous sont désarmés lorsqu’il s’agit de nommer un élément d’une laveuse de sol pour passer une commande ou expliquer une panne.

Donc pour tous ceux qui se demandent « comment s’appellent les trucs en caoutchouc qui lavent par terre ? », « Quel est le type de brosses ou disques pour mon autolaveuse ? » ou encore « comment entretenir mon autolaveuse ou ses batteries » : Voici la première partie du guide pratique CLEAN SERVICE pour une bonne utilisation de votre autolaveuse. Retrouvez chaque mois une nouvelle astuce sur notre site.

 

On commence tout de suite avec un peu de vocabulaire des éléments qui composent une autolaveuse industrielle …

1. La tête de brossage : elle permet de brosser le sol, et peut se présenter de deux manières, selon le modèle de votre machine.

  • (A) : à brosses - disques. Le principe d’une tête de brossage à brosse de lavage est comparable à une brosse manuelle (la rapidité en plus et la fatigue en moins). Les autolaveuses à disques abrasifs sont équipées de plateaux d’entrainement qui reçoivent les disques (pad). Elles permettent un nettoyage en profondeur, sur des carrelages ou sols plastifiés.
  • (B) : à brosses cylindriques : Il s’agit de brosses en forme de tubes, qui permettent un nettoyage en profondeur.

 

2. Le réservoir d’eau : c’est à cet endroit que l’on insère l’eau propre en vue du nettoyage. De la capacité de la cuve, dépend bien évidement de la capacité de la machine à traiter des surfaces plus ou moins grandes.  

 

3. Le réservoir d’eau sale / usagée : c’est dans cette cuve qu’est récupérée l’eau utilisée pour le nettoyage. Pour allonger la durée de vie de votre machine, il est plus que conseillé de la vider et de la nettoyer après chaque utilisation.

 

4. Le moteur d’aspiration : c’est grâce à ce moteur que l’eau est aspirée pour arriver dans la cuve d’eau sale.

 

5. Le bloc de suceur : est composé de lamelles en caoutchouc (ou bavettes) avant et arrière, maintenues par un suceur d’aspiration. Cette partie de l’autolaveuse permet de sécher et d’aspirer l’eau, une fois que le sol est nettoyé. C’est l’un des organes le plus complexe à régler : pour bien régler le suceur d’aspiration, il faut que celui-ci appuie de façon homogène et régulière au sol. La qualité du nettoyage dépend de son bon réglage.

 

6. Les batteries (pour les autolaveuses à batteries : pour en savoir plus consultez notre article : quelle énergie pour mon autolaveuse ?) : Elles doivent faire l’objet d’une attention particulière. Nous vous conseillons, sur les batteries de traction humides de réaliser le niveau d’eau toutes les semaines.  Les batteries gel, elles ne nécessitent pas d’entretien régulier.

 

7. Le dispositif d’aspiration : Il s’agit d’un organe qui selon les marques peut être un dispositif filtrant ou un système de clapet qui empêche la mousse du savon et l’eau sale de pénétrer dans le moteur d’aspiration électrique. Certaines marques comme RCM un système de triple protection capable de retenir la mousse, l’eau et qui se complète d’un clapet de fermeture.

 

8. Le tableau de bord : c’est depuis ce tableau que se gèrent les principales fonctions de l’autolaveuse. Il permet de mettre en route les brosses et l’aspiration, de contrôler le débit d’eau propre … Nous rédigerons un article dans les semaines à venir pour vous détailler les principales fonctions.

 

9. Le tuyau de vidange : ce tuyau vous permet de vider la cuve d’eau sale.

 

 

La liste ci-dessus vous donne un aperçu des composantes principales de ce matériel de nettoyage professionnel.

Rendez-vous le mois prochain pour définir les différents types de brosses, rouleaux et disques en fonction de vos besoins !

 

Consultez aussi nos autres articles :