ASTUCE #11 : REDUIRE LES COUTS DE NETTOYAGE SUR DE GRANDES SURFACES

ASTUCE #11 : REDUIRE LES COUTS DE NETTOYAGE SUR DE GRANDES SURFACES

Astuce #11 : Réduire les coûts de nettoyage de grandes surfaces

 

Nos 20 années d’expériences aussi bien en vente, qu’en location ou réparation de matériels de nettoyage industriels, nous ont amenés à vous livrer ces quelques astuces pour optimiser le nettoyage de vastes surfaces.

 

Gestion des coûts

 

C’est le plus gros défi auquel doivent faire face tous les gestionnaires : comment nettoyer vos espaces de manière optimale tout en réduisant les coûts ?

 

La  première, et pourtant commune, erreur, est de considérer uniquement le prix de la machine lors de l’achat. Il faut également tenir compte des coûts d’entretien du matériel. Pensez premièrement à consulter le prix des consommables, de la maintenance, de la main d’œuvre… Mais aussi le temps de formation nécessaire pour former vos équipes à l’utilisation des équipements.

Ce temps est bien trop souvent négligé, et c’est pourtant cette formation qui permet d’éviter de nombreux frais des suites d’un mauvais entretien ou d’une mauvaise utilisation. Plus vos opérateurs seront formés à l’utilisation des machines, moins les pannes surviendront. Les économies ainsi réalisées seront considérables.  

 

Alors quels sont les éléments à prendre en considération pour optimiser la gestion des coûts ?

 

1. Connaitre vos espaces et définir vos besoins.

  • Quels sont les défis et les exigences de vos surfaces à nettoyer
  • Quel type de sol ? Béton ? Marbre ? Lino ? Parquet ? Carrelage ?
  • Quelle taille (m²) ? Quelle disposition ? Vous disposez d’allées/étalage ? Surfaces plutôt encombrées ?  
  • Quel type de saleté : poussières, débris, crasse ?
  • Quelle fréquence d’entretien : quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, annuelle ?

 

Connaitre ces éléments vous permet de répondre au mieux aux questions des commerciaux que vous contactez afin qu’il trouve LA solution la plus adapté à vos besoins.

 

2. Limiter l’utilisation d’eau et de produits chimiques :

Il est essentiel de sensibiliser le personnel qui utilise les machines à la quantité de produits et d’eau utilisés. Au-delà des questions évidentes de protection de l’environnement, limiter l’utilisation de l’eau et des produits peut vous permettre de belles économies.

Vous pouvez opter pour des machines équipées d’un mode économie d’eau et d’énergie, comme la BYTE II,  pour réduire la consommation eau et augmenter la durée de vie des batteries.

Quant au produit il convient d’utiliser la dose juste, c’est-à-dire celle définie par le fabricant. La dose adaptée à vos besoins et au type de saleté que vous souhaitez nettoyer. Mis bout à bout, vous pouvez réaliser des économies significatives sur les quantités de produit achetées.

 

Coûts de main d’œuvre réduits

 

La main d’œuvre représente plus des 2/3 du coût du nettoyage. Si vous cherchez à réduire ses coûts, investissez dans la formation. On ne vous le dira jamais assez, mais un personnel formé, travaille de manière plus efficace, est plus autonome et à l’écoute de la machine. Prévoyez un plan de formation pour les nouveaux collaborateurs, et une formation continue pour garantir une mise à jour régulière (1 à 2 fois par an) des connaissances de vos salariés.

 

Protéger votre investissement

 

Une autolaveuse ou une balayeuse pour de grands espaces, même d’occasion coutent parfois plus chères qu’une voiture. Il est impératif de protéger votre investissement, pour qu’il soit le plus rentable possible.

 

  • Réaliser les contrôles d’usage (niveau d’huile et d’eau) et faites inspecter vos machines par les opérateurs après chaque utilisation : un petit tour de la machine en 5 minutes permet parfois de constater : une roue mal fixée, des bavettes fatiguées, un câble détérioré : ainsi en pratiquant des actions d’entretien préventives, vous contester l’état général de la machine pour faire intervenir les techniciens au bon moment.

 

  • Les machines doivent impérativement être nettoyées après chaque utilisation : c’est la clé pour allonger leurs durées de vie. Ajouter au temps de travail de vos salariés 10 minutes afin qu’ils nettoient et inspectent la machine après leur travail terminé. Ces 10 minutes consacrées à nettoyer la machine vous feront économiser à l’année, une somme précieuse en entretien curatif. Sans parler de la réduction de l’immobilisation des matériels due à des pannes. La connaissance et la maitrise des consignes du manuel d’utilisation sont la garantie d’une bonne et économique utilisation des équipements.

 

  • Faites réviser vos équipements : une machine de nettoyage doit être révisée au moins une fois par an, pour vous garantir une qualité de travail constante. Sensibilisez votre personnel à faire remonter les éventuels problèmes d’une machine, pour qu’une équipe professionnelle puisse intervenir rapidement afin d’éviter de plus gros dégâts.

 

Avez-vous déjà envisagé la location courte et longue durée ?

 

Pour des nettoyages ponctuels il est parfois plus judicieux de choisir la formule location. Certes, elle est plus couteuse à l’instant T que l’achat. Mais vous disposez d’un personnel qualifié, vous n’avez pas à vous préoccuper de l’entretien ou des réparations éventuelles de la machine, de plus le coût est connu à l’avance et sans mauvaise surprise.

De plus la location est considérée comme une charge et non un investissement en termes de bilan comptable, vous préservez ainsi votre trésorerie.

 

Pour y voir plus clair et réaliser un devis personnalisé, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Pour aller plus loin :